Degré 5 | 20

van de Kerchove

degré 5 degré 5

degré 520 - Gusmar van de Kerchove, ° Tournai 7 décembre 1866, † Pottes 10 mars 1955, propriétaire du château du Quesnoy à Pottes, que son arrière-arrière grand-père avait hérité de Robertine d’Aubermont au 18ème siècle. C'est Charles d'Aubermont, souverain prévôt de Tournai, qui fit élever vers 1630 ce manoir de style espagnol. Avec ses pignons de façades saillantes surmontés d'escalier, il a belle allure et englobe un vieux donjon datant du 13ème siècle. Jadis le château était entouré d'étangs dont une partie fut comblée. Dans la façade du château apparaît une pierre rectangulaire dans laquelle sont gravés deux noms : "LILLE" à gauche et "HAINAUT" à droite. Cette gentilhommière était ainsi érigée sur deux juridictions différentes, celle dépendant en partie de la coutume de Lille et de la Châtellenie d'Ath. L'on rapporte que les seigneurs du Quesnoy mouraient toujours dans la partie du château où le relevé du fief était le moins onéreux. Trois curiosités : la salle basse, ornée de belles boiseries en chêne sculpté surmontées de deux peintures encadrées dans des boiseries et représentant deux membres de la famille d'Aubermont, les salles de Lille et du Hainaut et la chapelle dite ‘Castrala’. Les pères Récollets qui obtinrent un couvent derrière le parc du château furent dispersés par Joseph II en 1785. En août 1692, après la sanglante bataille de Steenkerque, les soldats français campèrent dans la plaine de Pottes. En 1697, Louis XIV occupa le manoir comme place forte de sécurité (WIK2010). x Wavre-Sainte-Catherine 2 juin 1890 

degré 521 - Anne Deudon d’Heysbroeck, ° Malines 8 décembre 1863, † Pottes 31 août 1948. Ils eurent sept enfants : Baudouin, Georges (x Berthe Bossants, xx Yvonne de Séjournet de Rameignies, fille de Raymond et d’Eugénie Billiet), Adrien (x Germaine Van Wtberghe), Marie (x Adrien de Vreese), Hyacinthe (religeuse rédemptoristine sous le nom de Mère Marie-Gabriel), Amédée, Louis (x Gisèle Blérot). Armes : de sable au chevron d’argent accompagné en chef de 2 pensées, tigées et feuillées de 2 pièces, et en pointe d’une ancre, le tout d’or.

degré 5

Livre de raison des Séjournet | tome 4 | ANCÊTRECLOPÉDIE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.